Partagez | 
 

 Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roka Nelaime

avatar

Messages : 13
Points : 23
Date d'inscription : 24/12/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Race: Humain
Pouvoir:
MessageSujet: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   Sam 21 Jan - 19:46

Six heures. Il était temps de se lever. Roka sortit de son lit et partit de suite dans la salle de bain. Il se regarda dans le miroir quelque minutes, observant ses traits fatigués. Il avait travaillé toute la soirée précédente sur une nouvelle et n'avait même pas réussi à la finir. Il secoua alors rapidement sa tête de gauche à droite dans le but de reprendre ses esprits. Il enleva ensuite sa chemise de nuit puis commença avec agilité et dextérité à retirer les bandages recouvrant son bras gauche. Il se déshabilla ensuite totalement puis pris une douche...
Six heures quarante-cinq. Roka sortit enfin de la douche. Il aimait rester sous l'eau chaude mais il devait se dépêcher. Il se sécha rapidement puis pris des bandages propres dans l'armoire. Il entoura de nouveau son bras gauche avec les bandages puis s'habilla.
Sept heures. Vêtu de chaussures noires, d'un pantalon bleu et d'une chemise blanche, Roka pris son manteau, l'enfila, sortit de chez lui et ferma la porte à clef. La journée allait être longue...

-----------------------------------------------

Par chance, aujourd'hui était une journée plutôt calme pour le centre-ville. Il y avait beaucoup moins de monde qu'en temps normal. Certainement que les gens travaillaient, qu'ils avaient autre chose à faire que de se balader inutilement en ville. Et cette absence de personne mettait à l'aise Roka. Oui, car lui était dans la rue. Il ne se baladait pas, non, il travaillait. Il était sur le trottoir à balayer tout ce que les gens laissaient sur le sol. Il aurait mille fois aimés rester chez lui pour écrire une nouvelle mais cela ne lui rapportait pratiquement pas d'argent et c'était donc pour cela que, en cette calme journée, il travaillait.
Vêtu de son long manteau, Roka ne balayait que d'un bras. On aurait pu croire qu'il agissait de la sorte par fainéantise, car il n'aimait pas son travail, mais la vérité était tout autre. Son long manteau cachait le fait qu'il lui manquait un bras et, à moins d'observer avec attention Roka pendant plusieurs minutes, personne ne s'en rendrait compte.
Nettoyer les trottoirs de la ville était une tâche ardue. Même s'il ne devait pas nettoyer toute la ville mais seulement une petite partie, le fait de répéter le même mouvement pendant deux bonnes heures avec son bras était épuisant. Les muscles du bras droit de Roka commençaient à le faire souffrir. Il était temps qu'il prenne une pause. Et par chance, il se trouvait qu'il avait vu en chemin une boulangerie et que l'odeur émanant de celle-ci l'avait de suite charmé. Son choix était donc déjà fait. Il irait s'acheter un petit quelque chose à manger dans cette boulangerie puis reprendrait son travail...
Il ne lui fallut que dix minutes pour rejoindre la boulangerie. Il n'y avait que deux personnes à l'intérieur de celle-ci mais Roka n'y prêta pas attention. Il regarda tout autour, cherchant quelque chose qui lui plairait. Il y avait de tout ! Pain aux pommes, aux noix, aux pistaches, aux raisins et des dizaines de viennoiseries différentes. Le choix allait être plus dur qu'il ne le pensait...

[Pas terrible et en retard, je m'excuse donc.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Maoru

avatar

Messages : 191
Points : 320
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 17ans
Race: Démone
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   Dim 29 Jan - 17:59

Je m’étais réveillée en sueur. Encore un satané cauchemar. Dans ma chambre, il faisait encore sombre. Les rideaux étaient tirés et laissaient s’infiltrer un peu de lumière. J’étais étendue sur mon lit en ossature d’ébène. Je m’étalais de tout mon long, ma robe de nuit en dentelle me collait à la peau. Je soupirais, mes longs cheveux étaient éparpillés autour de moi. J’allai encore passer une belle demi-heure à les brosser. Belle perspective. Je m’étirais, baillais, portais une main à la chaîne pendue à mon cou, comme à son habitude. Je ne la quittais jamais… La pierre sanglante y était bien accrochée, tout allais donc bien. Je tournais la tête vers le perchoir de mon volatile. Je me relevais et fis quelques pas en sa direction. Je le caressais, doucement. J’appréciais beaucoup le contact de ses plumes sur ma paume. Cet oiseau…Que de souvenir…Je soupirais et allais ouvrir la fenêtre de ma chambre. L’air frais me chatouillait les narines et le vent faisait voleter mes mèches déjà bien emmêlées. Quelques battements d’ailes se firent entendre et une légère pression et une paire de serre se posant sur mon épaule gauche. Say’ vint de se poser sur mon épaule. Je le pris dans mes mains et le déposais sur le rebord de la fenêtre, laissant le corbeau faire son tour de la ville quotidien. Je me dirigeais vers ma cuisine. Ouvrant une ou l’autre armoire, je n’y trouvais rien de vraiment appétissant. Je ne bus d’un jus de fruit et pris la direction de ma salle de bain. J’en ressortis, quelques minutes plus tard, propre et bien coiffée. Mes longs cheveux blancs formaient des boucles et ondulations. Je me vêtis rapidement d’un pull noir sur lequel j’enfilais une robe couleur bleu nuit. Le tout accompagnés de bas noir. Je sortis de la maison après avoir enfilé des petites bottes confortables et mon manteau noir. Je fermais ma porte à clé et m’arrêtais sur le pas de la porte. Je fouillais dans mon sac à la recherche de mon « camouflage ». En effet, ma chevelure pouvait encore passé plus ou moins inaperçue si je mettais ma capuche sur ma tête mais par contre, la couleur de mes yeux attirait bien vite l’attention. Une attention dont je n’avais nul besoin. Je sortais mes lunettes de soleil. Bon, des lunettes de soleil en hiver, ce n’était pas vraiment le top, je le savais bien, mais c’était ça ou des lentilles qui irritaient ma cornée bien fragile ! Rah ! Je détestais les lunettes ! Passe encore les lunettes à vert neutre mais celle à verre teinté me gâchait la vue ! Il n’y avait pas grand chose à voir, certes, mais bon, je n’aimais pas être privé d’un sens, quel qu’il soit. Je refermais mon sac et enfilant la bandoulière sur mon épaule, je descendais les quelques marches et me commençais mon errance hebdomadaire. Tous les samedis l’entreprise était fermée, je n’avais jamais rien à faire chez moi, donc, je sortais et me baladais en ville, profitant de l’heure matinale et du fait que la plupart des gens étaient déjà au travail pour me reposer et me promener à mon aise. Sans regard curieux ou déplacé, sans ragot derrière mon dos après mon passage devant un banc du parc ou siégeaient parfois des mamies qui n’avaient rien de mieux à faire que de juger les passants sur leurs apparences. Si je n’avais pas de conscience ni de qualités morales, je crois bien que je les aurais déjà dématérialisé en petites molécules depuis bien longtemps. Tout en marchant, je jouais distraitement avec ma chaîne en argent, par habitude mais surtout, par méfiance, je cachai ce bijou des yeux de tout le monde.

Il faisait plus ou moins beau. Quelques rayons de soleil arrivaient à percer la couche de nuage gris qui stagnaient sur la ville depuis quelques mois, me mettant chaque jour d’humeur de plus en plus mauvaise. Mais aujourd’hui, étonnamment, je me sentais bien. Un sourire aux lèvres, je me levais la tête en direction du ciel et profitais des rayons. Au bout de quelques minutes de marche mon ventre se mit à crier famine. Je m’arrêtai et essayais de me repérer. Alors, ou étais-je donc ? Je reconnaissais bien les petites rues marchandes non loin de grands axes routiers. Mais bien sur ! Je connaissais cet endroit ! Il y avait non loin un endroit qui me redonnais toujours le sourire et qui avait le don de m’apaiser. La boulangerie ! Sans aucune hésitation, je me dirigeais vers cet endroit. Je pourrais même y prendre un petit déjeuner ! Si mes souvenirs étaient exact, le patron avait agrandit son commerce et les clients avaient désormais la possibilité de manger leur pâtisseries là-bas, le tout accompagner d’un bon café ou d’un chocolat chaud.

J’arrivais enfin devant la boutique, je m’arrêtais devant la porte vitrée, retirais ma capuche d’un geste rapide et enlevais mes lunettes noires que je tenais dans mes mains. Je poussais la porte, un sourire aux lèvres qui s’élargissait de plus en plus au fur et à mesure que je sentais la bonne odeur du pain, des croissants, des éclaires aux chocolats, des gâteaux de toutes sortes et de toutes variétés. Une clochette signalait ma présence. D’une voix joyeuse je saluais les personnes présentes.

-Bonjour !

J’étais décidément de très bonne humeur ! Au fond, ça me plaisait beaucoup mieux, je préférais être une démone joyeuse, plutôt que de montrer la face sombre et noire de mon être. Un beau début de journée en perspective, avec pour commencer quelques petites pâtisseries ! Que demander de mieux ? Une masse de cheveux aussi blancs que les miens tomba sous mes yeux. Je lâchai la porte et avançai d’un pas un peu hésitant. Je rencontrais plus que rarement des gens ayant les mêmes caractéristiques que moi. Toutefois, pas de jugement hâtif. La personne semblait essayer de choisir. Après un bref sourire adressé au patron, je vins me placé derrière la personne et le conseillais d’une voix...comment dirais-je : gentille.

-Vous n’arriver pas à vous décider ? Si vous aimez le sucré pourquoi ne pas prendre les pâtisseries spéciales du jour ? Elles sont chaque fois différentes. Leur apparence est identique mais chaque pâtisserie est unique car chacune a en son coeur un ingrédient différent !

[ Non, ne t'inquiète pas ^^ ton post était bien =p ]
Je regardais droit devant moi, préférant me réfugiant un peu sous mes cheveux car ayant enlever mon camouflage inconfortable, je laissais de nouveau apparaître mes pupilles rouges.







_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.x3-my-fics-neko-girl-3x.com
Roka Nelaime

avatar

Messages : 13
Points : 23
Date d'inscription : 24/12/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Race: Humain
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   Dim 4 Mar - 16:28

C'était décidé ! Il prendrait un simple croissant. Après tout, les croissants sont ce qu'il y a de plus simple comme viennoiserie et peut-être même ce qu'il y a de meilleur. Cette pâte feuilletée dont la composition est à base d'une énorme quantité de beurre était vraiment excellente. Même s'il fallait avouer que, au vu de la santé de Roka, manger des aliments à base de beurre pouvait être dangereux... Mais de temps en temps, il pouvait bien se faire plaisir. Et aujourd'hui était bien le moment.
Alors qu'il s'apprêtait à demander son croissant et le payer, il entendit une voix féminine dire un simple bonjour. Il aurait voulu se retourner pour voir à quoi ressemblait la personne qui venait de rentrer mais se retint, ne voulant pas froisser cette personne en passant pour un homme qui dévisage les gens. Il se concentra alors sur le fait qu'il devait demander son croissant et alors qu'il allait parler, la même voix qui venait de dire bonjour prit la parole avant lui. Roka se crispa. Tout les muscles de son corps se crispèrent tel un chat sentant le danger. Cette personne s'adressait à lui. Il se retourna donc pour voir qui lui parlait...
C'était une jeune fille aux longs cheveux blancs qui était un petit peu plus petite que lui. Elle semblait avoir pratiquement le même âge que lui mais avait pourtant un petit quelque chose qui lui donnait un air plus mature, mais il n'aurait su dire pourquoi. Son visage était caché derrière ses cheveux, empêchant Roka de la voir correctement. De plus, elle était vêtu d'un manteau noir. La couleur du manteau s'allier parfaitement avec la couleur des cheveux de cette jeune fille. Elle savait choisir ses vêtements. Cette jeune fille lui proposait de prendre la pâtisserie du jour, car même si l'apparence était identique, apparemment l'intérieur était différent.
Roka voulait prendre un simple croissant mais cette inconnue avait eu la gentillesse de l'aider dans son choix, et refuser serait l'insulter. Elle pourrait mal le prendre au point de se mettre à le détester alors même qu'elle venait à peine de rencontrer Roka. Devait-il prendre son croissant et tout simplement ignorer les conseils de cette personne ? Il ne pouvait s'y résoudre. Il ne voulait pas dire à cette inconnue que son conseil avait été totalement inutile. Intérieurement, il dit alors adieu à son croissant puis il se retourna vers la vendeuse.

« Je... S'il vous plaît... Je voudrais... Je voudrais deux pâtisseries spéciales... Je... Merci. »

Il déposa l'argent sur le comptoir et la vendeuse le remercia. Il se retourna alors vers la personne qui venait de le conseiller et commença alors à parler d'une douce voix, mais mal assurée.

« Je tenais à... Enfin... Mais... Merci pour ton... Conseil... » Il se passa la main dans les cheveux et attrapa une fine mèche qu'il entoura autour de son doigt. « Roka... Nelaime Roka... C'est mon nom... Je... Merci »

Sa commande arriva alors. Les deux spécialités du jours, chacune dans un petit sac en papier blanc avec le nom de la boulangerie marquée dessus. Il prit le premier de son bras valide et le tendit à l'inconnue.

« C'est pour... Parce que... Enfin... En remerciement pour ton conseil... Car sinon peut-être que... Enfin voilà... C'est un cadeau. Mais peut-être que... Peut-être que tu n'en voulais pas... Je suis désolé... Je vais certainement devoir le jeter... Je suis vraiment désolé... Pa... Pardonne-moi »

Il baissa alors la tête, honteux d'avoir fait une erreur. Il pouvait sentir les regards de tout le gens qui étaient dans la boulangerie... Tous devaient le trouver étrange à cause de ses actions et de son attitude... Après tout, n'était-ce pas étrange d'offrir une pâtisserie à quelqu'un que l'on vient juste de rencontrer ?
Roka se mordit la lèvre inférieur... Son action était stupide et il aurait du réfléchir avant d'agir. Tout ce qu'il restait à espérer, c'était que cette jeune inconnue ne le traite pas de dérangé et veuille bien accepter son cadeau de remerciement.

[Vraiment désolé pour avoir mis autant de temps pour répondre. En plus, c'est pas super --']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Maoru

avatar

Messages : 191
Points : 320
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 17ans
Race: Démone
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   Ven 23 Mar - 16:42

Le jeune homme sembla se crisper lorsqu’il entendit le son de ma voix. J’avais finalement bien fait de cacher mon regard écarlate. Qui sait comment il aurait pu réagir s’il avait vu mes yeux aussi rouges que des rubis. Il se serait encore plus tendu, j’en suis presque sûr. Les gens avaient tous la même réaction, ils se ressemblaient tous. Il s’était toutefois retourné vers moi, je veillais à garder mes mèches de cheveux devant mes yeux pour pouvoir continuer à les cacher à mon interlocuteur. Je n’avais nul envie de le crisper et le mettre encore plus mal à l’aise.

Après quelques secondes de silence, il se tourna vers la vendeuse. Celle-ci était derrière son comptoir, attendant patiemment qu’une des personnes dans la salle décide de passer une commande.

« Je... S'il vous plaît... Je voudrais... Je voudrais deux pâtisseries spéciales... Je... Merci. »

Je le regardais à travers mes cheveux, il avait suivi mon conseil. Un léger sourire content apparu sur mes lèvres. J’étais heureuse. Déposant l’argent sur le comptoir, il se retournait vers moi. Sa voix avait un timbre doux mais elle était mal assurée, comme si il était perturbé par quelques choses, gênées ou tout simplement timide.

« Je tenais à... Enfin... Mais... Merci pour ton... Conseil...

Il passa sa main dans ses cheveux blancs, ils étaient pareils aux miens, aussi blanc que neige. Mais ses yeux étaient beaucoup moins effrayant que mes iris. Des yeux jaunes, contrastant avec des cheveux blancs, il devait attirer l’attention des gens dans la rue également. J’étais étrangement calme. Entortillant son doigt dans une fine mèche de cheveux, il se présentait.

«Roka... Nelaime Roka... C'est mon nom... Je... Merci »

Sa commande arriva à ce moment-là, je commençais à m’empourprer légèrement, j’étais comme déstabiliser par son attitude à la fois timide mais gentille. Les gens que je rencontrais habituellement étaient sur d’eux, confiant, parfois même vaniteux et prétentieux. Roka prit un des sachets posés sur le comptoir et me le tendit.

« C'est pour... Parce que... Enfin... En remerciement pour ton conseil... Car sinon peut-être que... Enfin voilà... C'est un cadeau. Mais peut-être que... Peut-être que tu n'en voulais pas... Je suis désolé... Je vais certainement devoir le jeter... Je suis vraiment désolé... Pa... Pardonne-moi »

Je le regardais, sans comprendre. Il avait baissé la tête, une attitude de honte et de malaise, se mordant la lèvre inférieur. Je pense qu’il avait vraiment l’impression d’avoir fait une bêtise. Je rougis sans vraiment en comprendre la raison. Certains clients nous regardaient avec étonnement, mettant encore plus mal à l’aise le jeune homme. Effleurant mes mèches de mes doigts, je les remis correctement en place, dévoilant mon regard écarlate, je ne prêtais pas la moindre attention à ces curieux. Ils ne m’intéressaient guère. Non, toute mon attention était portée à ce jeune homme, en face de moi, qui me tendait toujours le sachet avec les pâtisseries, l’air terriblement désolé.

Je tendis mes bras vers le sachet, le prenant dans mes mains. Je le serrais doucement contre moi, souriant joyeusement.

« Merci beaucoup Roka ! Cela me fait très plaisir. Je m’appelle Aya, Aya Maoru. Enchantée de te rencontrer. Pas besoin de t’excuser voyons ! »

Oserais-je ne pas me recacher derrière mes mèches couleurs neige ? Ne s’enfuirait-il pas en courant s’il les voyait ? Je pouvais toujours essayer. Essayer et prier pour que cet étrange jeune homme n’ait pas peur de moi.

« Je…J’espère que tu apprécieras ces pâtisseries. Voudrais-tu rester les manger ici avec moi ? »

Je le regardais, attendant qu’il se redresse pour me faire face. Ma proposition ne ressemblait pas à un ordre, ou du moins, je l’espérais mais devrais-je peut-être le précisé ? Pour ne pas le mettre mal à l’aise une deuxième fois.

« Tu n’es pas obligé d’accepter, si tu n’en as pas envie ou bien que tu es occupé, je ne t’en voudrais pas. »







_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.x3-my-fics-neko-girl-3x.com
Luca A. Sean
Sparta de la Chatbox.
avatar

Messages : 238
Points : 449
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Race: Ange parasite
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   Jeu 3 Mai - 19:35

Up?










#B0A836
#876917
#0C0C0C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Maoru

avatar

Messages : 191
Points : 320
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 17ans
Race: Démone
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   Jeu 3 Mai - 20:26

Tout va bien ;p ! Le Rp est en cours ! Roka est juste un peu occupé x)







_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.x3-my-fics-neko-girl-3x.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée de travail, Une pause, Une rencontre. [Aya Maoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première journée de travail ... (Pv Vadim)
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» L'argent dans l'Europe Mythique
» Le Sceau des Âmes
» Une journée de travail qui réserve des surprises avec Minos Scott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» L A W ' S - K I D S :: La Ville ▬ E S P A C E RP :: Centre Ville :: La boulangerie-