Partagez | 
 

 Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louka Bernett

avatar

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Race: Humain
Pouvoir:
MessageSujet: Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.   Sam 5 Mai - 21:16







Votre personnage

Nom : Bernett
Prénom : Louka
Âge : 17 ans
Situation au sein de la communauté : Parasite
Catégorie : Humain
Métier : Etudiante au Campus
Pouvoir : Comme si j’en avais besoin.
Particularité : J’ai peur des gâteaux au yaourt. Et alors ?







En image ♥







Physique



Je suis un petit bout de femme d’environ un mètre soixante. Il me semble qu’en vérité, je fais un mètre cinquante-neuf, mais je préfère me rajouter un centimètre de plus. Vous rendez-vous compte ! Dame Nature n’a pas voulu que j’atteigne le palier suivant. Mais qui ne triche pas de nos jours ?
On peut voir que ma chevelure n’est pas digne des plus riches. Effectivement, c’est moi qui me coupe les cheveux, un peu « à l’arrache », mais après tout, je trouve que ça ne me va pas si mal. Pour ce qui est de la couleur, c’était peu après le moment où je me suis rendue compte de l'erreur de mes parents que j’ai décidé de changer mes cheveux noir de jais contre un violet sans distinction digne de ce nom. Quoique, ça peut peut-être faire penser à la couleur de ces fleurs, que je vois dans les livres… La lavande. Je mets quelques fois un bout de tissus, un bandeau pour être précise, pour donner un semblant de coiffure. Mais je les laisse souvent tel quel lorsque je me lève, donc ne cherchez pas. Flemme de sortir la brosse. De toute façon, même si je me les brossais, j’aurais l’air d’un caniche, ce que je ne préfère pas. Je déteste ces chiens.
Venons-en à mon visage maintenant. Une fois qu’on se sera vu, vous le remarquerez surement –vous ne pourrez pas trop y échapper, en fait-, mais j’ai un cache-œil qui, comme son nom l’indique, me cache un œil. Le droit, plus exactement. Il est depuis ma naissance invalide, et depuis que je suis née, je porte soit un cache-œil donc, soit un œil de verre. Mais je déteste ce dernier, ça me donne mal à la tête, et en plus ça me donne un air de zombie. Mon œil est d’un délicieux violet presque bleu, qui s’accorde parfaitement avec ma couleur de cheveux. On m’a souvent dit que les yeux étaient la fenêtre de l’âme. Peut-être y trouverez-vous quelque chose ? Sinon… Sinon, mon visage est plutôt assez banal. Je ne pourrais pas dire que je suis jolie, j’ai plein de défauts, mais ils font partie de moi. Sans doute ai-je un petit quelque chose, peut-être dans ma manière de marcher, comme si j’étais un chat, qui fait que… Je ne sais pas. En plus je dis n’importe quoi.



Caractère



Mon caractère est un vrai capharnaüm où personne ne peut s’y retrouver, sauf moi. Eh bien oui, il faut bien quand même, héhé. Bref. Donc, pour commencer, je peux vous dire que je peux facilement me faire discrète, autant physiquement que moralement. En fait, je me vois comme un caméléon qui, suivant avec qui il est, agira comme ci ou comme ça. Une chose me pousse à agir ainsi, et cette chose n’est autre que mon côté manipulateur. J’ai donc plusieurs facettes, allant de la douce jeune fille à la séduisante femme, jusqu’à… Allez savoir, après tout. Je peux en inventer de nouvelles chaque jour, et je suis presque sure que je ne m’en souviendrais pas de toutes.
J’ai mes moments lunatiques, ces moments-là où je m’énerve pour rien. Je peux vous gueuler dessus alors que vous n’avez fait que me dire bonjour, me demander un renseignement ou autre. Difficile à cerner la petite. Que dire d’autre sur ma manière de penser… Ah, je sais. Souvent, je m’évade, dans des pensées plus ou moins logiques, plus ou moins importantes. Dans ces cas-là, il me semble que je fixe un point, et que je ne bouge presque plus, c’est tout juste si je respire. Et bien entendu, ça peut être à n’importe quel moment. En pleine conversation, en pleine activité… Ce peut même être dangereux pour moi. Vous imaginez, si je suis… Je ne sais pas moi, pour une quelconque raison, je saute d’un mur, et là, je me mets dans ces moments-là, et PAF ! je rate mon atterrissage, me casse une jambe, trois côtes et une foulure du poignet.
Ah, aller. Je vais vous sortir une de mes qualités : je suis assez franche dans mon genre. Je ne tourne pas quatre ans autour du pot, je balance tout, comme ça, direct. Mais c’est un peu de la lâcheté, peut-être. Je ne prends pas le temps d’emballer mon petit cadeau, qui peut faire certaines fois l’effet d’une bombe, et c’est à moi de m’en mordre les doigts après.
Je suis aussi impulsive : malgré mon intelligence –on se demande parfois où elle est passée d’ailleurs-, je ne réfléchis pas et prends des décisions tête baissée. Evidemment, ce n’est pas toujours très positif sur moi. D’ailleurs, je ne pense qu’à moi. Je suis une grande égoïste, mais ce n’est pas vraiment ma faute. On m’a appris à être ainsi, à camoufler mes sentiments, et surtout, à ne pas accorder ma confiance trop vite. Lorsqu’il y a un semblant d’amitié qui apparaît entre une personne et moi, c’est parce que mon côté manipulateur m’a dit qu’il pourrait m’être utile. Il m’a chuchoté, à l’oreille : « Prend-le dans ta poche, il va peut-être pouvoir te servir, on ne sait jamais… » Alors, moi, je l’écoute.
Malgré mes nombreux défauts, il y a cependant une sensibilité dans cette petite carapace que je me forge jour après jour. J’adore les enfants. Jouer avec eux, mais aussi juste les regarder, jouer ou bien dormir. C’est peut-être l’enfance que je n’ai pas vraiment eue qui se matérialise ainsi. De plus, je ne suis pas pareille avec les enfants qu’avec les adultes. Il me semble que je suis un peu plus douce, joviale et amusante en compagnie des plus jeunes, je me laisse facilement entrainer dans leurs jeux, tandis que le sérieux des adultes fait parfois vraiment peur.
Puisses-tu m’apprécier comme je suis… Ne trouves-tu pas que cette formulation fait très cataclysme ? J’ai oublié de dire cela, tiens. Peut-être découvriras-tu mon petit côté loufoque, et peut-être, je dis bien peut-être, que je te donnerais la clé de mes pensées… Héhéhé.


Histoire




Je suis née ici, dans le village perdu, il y a de cela 17 années. Ce n’était ni une nuit sans lune, ni un soir d’orage, ni même lors d’une catastrophe naturelle. Non, je suis née un jour tout à fait comme les autres, un 17 mai. Mes parents étaient des parasites, tout comme moi. Ils sont morts assez vite, puisqu’ils ont été dénoncés pour avoir mis un enfant (moi) au monde. Je trouve qu’ils étaient bien égoïstes. Ils ont mis un enfant au monde, tout en sachant très bien qu’il serait livré à lui-même car ils se feraient prendre. Comment pouvait-on agir ainsi ?

Malgré tout, je survis. C’est un couple qui m’avait trouvé je ne sais où, abandonnée. Ils ont décidé de m’héberger, et de m’élever comme si j’étais leur fille. Mais je ne l’étais pas, et cela se voyait en tous points. Ils étaient blonds tous deux, j’étais brune. Ils avaient les yeux bleus, les miens étaient presque violets. J’avais la peau claire, ils avaient la peau allée. Il ne m’avait pas fallu bien longtemps avant de comprendre ce qu’il s’était passé, et pas longtemps non plus pour haïr mes parents, qu’ils soient biologiques ou non. Je ne parlais plus à personne, j’étais devenue solitaire, et ma vie sociale était catastrophique. Dès que je rencontrais quelqu’un, il fallait que je lui dise ses quatre vérités.

Peu à peu, je m’étais calmée, et j’allais à l’école. Je ne parlais toujours pas beaucoup, et mes amis étaient rares. Les gens me trouvaient bizarre, pensaient que j’étais malade. Mais je me fichais de ce qu’ils pensaient. J’étais moi, j’étais libre de penser ce que je voulais, et faire un peu près tout ce qui me plaisait. Je me souviens d'une fois, j'avais traîné toute la nuit dehors, afin d'observer les astres. C'est une activité qui me rend calme et sereine, et lorsque je les observe, je ne pense plus à rien. Je pourrais rester des heures couchée dans l'herbe humide, avec comme seule préoccupation les étoiles, les planètes, et la Lune. J'ai d'ailleurs pas mal de bouquins sur l'astronomie, que j'ai tellement lus que je les connais presque par coeur. Enfin, donc, j'étais en train de regarder les étoiles,quand je fus surprise dans mon activité par un jeune homme. Je ne sus jamais qui il était, ni à quoi il ressemblait -il faisait trop noir pour voir quoi que ce soit, et le clair de Lune était trop faible pour éclairer les traits de son visage. Je me souviens qu'il m'avait dit qu'il aimait les étoiles, lui aussi. Et qu'il venait là souvent pour les observer. J'avais alors eu l'impression d'avoir profané son petit sanctuaire, et je m'en voulais terriblement. Je savais combien on était bien seul ici, en tête à tête avec des milliers d'étoiles qui nous regardaient. Mais je n'eus pas le temps de m'excuser qu'il était déjà partit. A partir de cette nuit là, je remontais tous les soirs sur la colline afin de revoir ce mystérieux personnage. Mais je ne l'avais jamais revu, et je commençais à croire que ce n'était que la fatigue qui m'avait fait rêver éveillée. C'était le seul vrai contact que j'avais eu depuis que j'avais commencé à haïr mes parents. Je retournais tout de même au campus, mais cette apparition m'hantait sans cesse.






Vous

Pseudo : Chups
Âge : 16 ans
Présence : 4/7
Expérience RP : ça va bientôt faire trois ans je crois, et je peux dire que je me débrouille pas mal
Comment as tu découvert le forum? : partenariat avec Shaded Academy (ou plutôt, grâce à la demande. Et oui, je suis curieuse °^° )
Code :
Autre? : Héhéhé


Dernière édition par Louka Bernett le Dim 6 Mai - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Maoru

avatar

Messages : 191
Points : 320
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 17ans
Race: Démone
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.   Dim 6 Mai - 9:27

Tout d'abord Bienvenue ^^.

J'espère que tu te plairas bien ici ! :3

J'aime beaucoup ta présentation et je n'ai rien à redire là dessus. Tout est bien développé est compréhensible de mon point de vue ! Donc pour moi tout est ok. J'attends juste le feu vert d'un autre administrateur et tu seras validée :D !

Au plaisir de RP avec toi prochainement ! :D

P.S- > Pourrais-tu juste préciser grâce au partenariat de quel forum as-tu connu LK ? ^ ^ Merci !








_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.x3-my-fics-neko-girl-3x.com
Louka Bernett

avatar

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Race: Humain
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.   Dim 6 Mai - 10:51

Ca y est j'ai fini ma présentation °^°

Et pour le partenariat, je me suis dit "j'le ferais après" et puis... J'ai oublié //PAN//

Donc voilà, et merci Aya :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luca A. Sean
Sparta de la Chatbox.
avatar

Messages : 238
Points : 449
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Race: Ange parasite
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.   Dim 6 Mai - 11:15

    Wel' o/

    Jolie présentation, joli personnage. J'l'ai me Ed se sentira moins nain à côté.
    Bref, validation pour ma part aussi, si Aya pouvait se charger de déplacer, ça m'arrange fait depuis mon iPod. o/










#B0A836
#876917
#0C0C0C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloïse
Seigneur des Patates
avatar

Messages : 254
Points : 330
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 104
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Âge: Je suis Immortel. Pauvres larves.
Race: Dieu
Pouvoir:
MessageSujet: Re: Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.   Dim 6 Mai - 11:26

Bon, je me charge de déplacer, bienvenue o/

Ed, fais pas peur aux nouveaux éwé //PAN//

Je vais de ce pas te mettre ta couleur :3




J'écris en #669966
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laws-kids.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque les étoiles sont au dessus de nos têtes et qu'on rêve de les attrapper.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Parfois, lorsque je suis en avion au-dessus des Alpes, je me dis : ça ressemble à toute la cocaïne que j'ai sniffée. » ✝ Aléna
» [Temple des constellations] Lorsque les étoiles parlent [PV Shaka]
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» L A W ' S - K I D S :: Personnage ▬ S E C O N D :: . » A vos Papiers :: Présentations validées :: Parasites-